Py 2

D'abandon à victoire, il n'y a parfois qu'un pas !

C'est avec grand regret que nous avions dû jeter l'éponge au Bac, mais avec le soulagement que la nouvelle Compact n'ait pas entièrement flambé.

Parfois les choses ne vont pas toujours comme nous l'aurions espéré...

De la venue de François Delecour, à celle de Jean-Baptiste Dubourg, qui n'ont pas été possibles, la déception était perceptible dans l'association, puis le fait de faire le rallye à domicile, d’accueillir les concurrents pour les road-book, la soirée rallye finalement réussie sans vedette, nous laisseront un souvenir positif malgré l'abandon.

Le travail important sur la Compact (dépose et repose de l'ensemble moteur/boîte pour changer le berceau moteur, ligne d’échappement en partie changée), a occupé le chef mécano à temps plein mais la BM fut réparée en temps et en heures. (Merci Da Luz Développement, à Titi du garage Magne et un certain Hugues D... de chez Delage Sport pour leur rapidité).

Nous étions bien au départ des côtes de Garonne.

Après l’année 2017 ou l’épreuve n’a pas été organisée, l’ASA Mérignac a remis sur pied ce rallye régional des Côtes de Garonne avec 2 spéciales nouvelles et la traditionnelle et très technique « Verdelais ». L’enchaînement de trois spéciales sur un parcours toujours aussi vallonné était vraiment intéressant même si cela reste du sprint et que le format national avec longues spéciales va plus dans nos préférences. Les 65 engagés, même si l’épreuve en mériterait beaucoup plus, n’est pas négligeable pour une renaissance. Malheureusement il y eu de nombreux forfaits.

Le temps était incertain et les averses prévues se sont calmées le samedi, mais la route restait détrempée de la veille et de la nuit.

Yannick réalisera les trois premiers scratchs et après le premier tour c’est Hirigoyen qui prend la 2ème place à 24’’8 puis Larcabal et Buran Romain. Antony Ulbert qui prenait sa nouvelle BMW Compact en main pour son premier rallye, dans des conditions de route délicates, pointe à 1’03’’1.

Le petit hic fut les temps annoncés avec des pendules décalées et le compte à rebours qui nous ont posé problème au départ des es 2 et 3.

Après l'abandon de Paul Paille avec une des meilleurs voitures du plateau dans ces conditions piégeuses de routes glissantes, et les problèmes d'échappement de Cédric et Christelle nous étions confiants...

Peut-être un peu trop d'ailleurs, car à l'arrivée, après avoir quelques peu assuré dans les passages piégeux, nous étions annoncé 3 ème à l'arrivée avec un chrono dans la 2 complètement folklorique !?

Grosse incompréhension puisque nous avions, pour nous, fait quasiment tous les meilleurs temps sauf l'es 4 ou Cédric signait le scratch 2,8 s plus vite que la BMW. (Bravo à Cédric et Christelle, ils peuvent remercier leur assistance et notre Jojo pour leur avoir bricolé un raccord d'échappement).

Après discussion avec le collège et une interminable attente à l'arrivée, l'équipage du TNT était, une fois de plus ici, sacré vainqueur du côtes de Garonne.

Au final, bravo pour la victoire de l’équipe du TNT Yannick et Patrick, ou bien sur l’assistance est aussi un peu concernée, avec 5 scratchs sur 6.

Yannick avait gagné cette épreuve 2 fois entre 2003 et 2008 ou le rallye était en National.

Depuis 2009, ou l’épreuve est passée en Régional, Yannick l’a terminé 4 fois à la 1ere place et 4 fois encore à la 2éme place sur 8 participations.

Merci au garage Citroën et à Cédric Torlet de nous avoir permis de conserver la grosse plaque du rallye avec la Compact dessus. C'est toujours une fierté et un beau souvenir d'être "à l'affiche" d'un rallye.

Maintenant une petite pause s'impose à nous avec un calendrier plutôt light pour le mois d'avril et prochain rendez-vous le 12 mai au Rallye de Saint-Emilion pour fêter les 1 an de la Compact verte et prune...

A bientôt

(Merci à Pierre-Yvan pour les photos)