L'arrivée de Tylian avait compliqué les nuits avant le rallye mais nous ne pensions pas que ce serait la Compact qui ferait des siennes.
Les recos s'étaient bien déroulées et nous avions même eu le temps d'exposer la voiture devant la chocolaterie de nos amis Valérie et Christophe Puyodebat.

 

Compact Lacouture chez Puyodebat

Dès le premier départ, la gestion fait des caprices et régule. Le compte-tours est impossible à stabiliser, les départs sont chaotiques et les coupures régulières pendant les chronos.

Les 2 premiers chronos servant de prologue ne seront pas extraordinaires mais suffisants pour ne pas être trop distancés.

En repartant 6 ème mais très près des précédents, on pouvait espérer remonter logiquement quelques places...

Malheureusement le problème n'étant pas résolu , la BMW a consommé une grosse partie du carburant embarqué dans Helette et c'est avec difficulté que la voiture a réussi à sortir de la spéciale d'Oregue avec des dejaugeages réguliers.

Sur le routier, l'affaire s'est compliquée et il a fallu pousser la Compact pour qu'elle rentre au parc de regroupement.

Les commissaires et l'organisation du rallye ont été sympas et nous ont autorisés à faire le plein en parc (Merci à eux)

A l'assistance, tout le monde s'est démené et malgré quelques coups de téléphone le problème n'a pu être résolu nous contraignant à l'abandon.

Rallye préféré de l'équipe pour son cadre et ses routes extraordinaires, le Pays Basque nous rend vraiment pas la passion qu'on lui porte.

Beaucoup le savent, les voitures du TNT ne sont pas souvent absentes des classements et c'est à Hasparren que nous enregistrons le plus d'abandons.

1 fois avec la groupe N, levier de vitesse arraché, 2 fois avec la groupe A, sortie de route et moteur alors que la victoire était jouable, 3 fois avec les Compacts, problème physique du pilote et 2 fois mécanique.

Rien pour autant qui nous fera renoncer à revenir...

Félicitations aux vainqueurs Christophe Duigou et Fabien Nicaise pour s'etre adaptés à la Ford rapidement, à Lionel Jacob et Anthony Marotte pour leurs chronos, et Dimitri Wagner et Jennifer Fouqueux pour leurs temps canons pour leur première venue sur cette épreuve.

A l'année prochaine