RALLYE DU ST EMILION 2017 180

En attendant le compte rendu d'Alain, voici un petit message pour toute l'équipe et évidement pour tous ceux qui ont bossé dur sur l'auto afin qu'elle soit prête le jour J.

Le pari n'était pas simple quand nous avons décidé de nous lancer.

Un peu avant le rallye de la Fougère, la caisse était soudée, Jacques avait ajusté les éléments en fibres et fignolé l'aileron depuis longtemps au coin du feu cet hiver.

Le week-end qui suivait, Patrick nous avait peint l'intérieur de la caisse, et le suivant, la caisse complète, de quoi booster les troupes et se lancer dans le challenge plutôt délicat.

1 mois, c'est le temps que nous avions pour changer de caisse et tout finir.

D0013904

Entre temps, le moteur de la Compact était démonté pour une grosse révision chez Mathieu Duquenne et Nicolas (Chico pour les intimes et coeur à prendre), c'est fait l'aller-retour Castillon / Saint Hippolyte du Fort 2 fois en quinze jours.

Ensuite, Jacques, toute la semaine, puis Jojo, Chico et Yannick tous les week-ends à bosser pour avancer pendant que notre paparazzi d'Alain venait faire les photos pour les comptes rendus sur le blog.

Cela n'a pas été simple, et la fabrication des trains roulants triangulés n'ayant pas était faite comme il faut, il a fallu reprendre beaucoup de choses, nous faisant perdre beaucoup de temps.

Le boîtier PowerBoard et son faisceau ont fait fumer le cerveau de Jojo qui a réussi à mettre tout ça en ordre de marche, mais jusqu'au dernier jour, il a fallu s'adapter.

Le lundi matin avant le rallye, Patrice et Jacques réglaient les trains roulants et même si on savait que la caisse était trop haute de 10 à 20 mm, nous n'avions pas le temps de corriger ce problème pour le moment. Dans l'après midi, c'était les balances et le verdict.

Grosse frayeur, la balance annonçant 1159 kg au premier coup !?

Après avoir enlevé les 4 sacs de ciment et un carton d'étriers de freins, on pouvait être soulagés de lire 1005 kg en sachant qu'il nous restait environ quinze kilos à mettre pour finir la Compact.

Si nous avons changé de caisse, c'était pour repartir à zéro et essayer de gagner 50 kg, le pari est gagné avec environ 60 kg de différence avec l'ancienne Compact.

Le lundi soir, l'auto fonctionnait et même si le comportement n'était pas parfait (caisse trop haute et direction imprécise), la ligne de départ du rallye de Saint Emilion était en vue, plus qu'à terminer toutes les longues finitions et derniers ajustages.

Les 4 jours qu'il nous restait n'étaient pas de trop et c'est au dernier moment que nous nous sommes présentés aux vérifications à la cave de Puisseguin avec une certaine fierté et le soulagement d'avoir réussi.

Samedi matin,  départ du rallye avec un très gros plateau et déjà première chaleur avec Laëtitia qui nous faisait un petit stage à l'hôpital pour vérification technique et le ventilo qui ne refroidissait plus.

Tout est rentré dans l'ordre, la Compact n'a pas chauffé du week-end et Laëtitia n'a pas accouché non plus. Oufff !!!

Quelques mésaventures ont réussi à nous faire perdre du temps dans plusieurs spéciales, mais le deuxième objectif était de rallier l'arrivée et il a été atteint avec une bonne place au général et au groupe.

La Compact 2017 du Top New Team a fière allure et semble performante malgrè les petits soucis de tenue de route que nous allons améliorer tranquillement pendant les trois mois qu'il nous reste avant le rallye du Pays Basque.

Un très très grand merci au noyau dur du Team qui s'est tant donné pendant tout ce mois, une pensée aussi à leurs petites femmes qui ont supporté leurs humeurs et absences.

RALLYE DU ST EMILION 2017 566